ÉVÉNEMENT : Brigitte fontaine rouvre l’Olympia avec un trône Michel Haillard

Dimanche soir l’Olympia rouvrait ses portes avec le concert de Brigitte Fontaine.

Comme seul décor, on aperçoit un trône qui déjà s’impose par sa puissance tellurique. Brigitte Fontaine apparaît. Unique, forte et fragile à la fois. Le public médusé les découvre, complémentaires et flamboyants.

Tout en chantant, en duo avec son guitariste, Yan Pechin, Brigitte Fontaine s’assoit sur ce trône, tourne autour, le caresse, l’amadoue, le fait sien. Son nom ? CONANOZOR. Un fauteuil en Alligator, élan de Derby, hippotrague, buffle des rizières, boule de nacre, bronzes 218x94x105cm.

CONANOZOR donne la réplique tel un personnage de théâtre, à la dernière vraie punk de France.  Le trône dans ce dialogue avec Brigitte Fontaine finit par la séduire.  Car c’est bien de séduction dont on parle ici entre cet artiste inclassable et ce fauteuil baroque. Leurs deux énergies se mêlent, se renforcent au point d’être véritablement en symbiose au cours du spectacle.

L’histoire avait commencé cet été dans le Sud-Ouest. Un des premiers trônes imaginés par Michel il y a plus de 30 ans, avait rejoint la scène de Tonneins dans le Lot et Garonne où Brigitte Fontaine avait été invitée à se produite par l’Association Staccato.

Pour en savoir plus sur Brigitte Fontaine, cliquez sur ce lien : https://www.universalmusic.fr/artiste/5046-brigitte-fontaine/bio

RSS
LinkedIn
Share