Projet Génésis Khan

Un monument à la frontière de la Mongolie...

Génésis Khan un trône imaginé par Michel Haillard

En Chine, sur la frontière de la Mongolie Intérieure et Extérieure là où l’homme a découvert des squelettes de dinosaures, se trouve un immense parc naturel qui va bientôt accueillir des oeuvres d’artistes principalement chinois.

Le seul européen à être invité dans cette aventure est Michel Haillard. De là est né un projet de trône monumental dédié au grand Gengis Khan. L’artiste a produit des esquisses et des dessins et, enfin, une maquette en bronze. Une partie du travail se fait sur place conjointement a une équipe chinoise.

8-1
Une sculpture imposante de 8m de hauteur naîtra bientôt et prendra sa place sur la steppe Mongole. A termes, on pourra visiter ce lieu par avion ou en charrette à cheval ! En attendant de belles images témoignent de la force de ce projet.

Après  la mise à l’échelle humaine du trône, les choses prennent de l’ampleur ! La version en terre de 8m de haut ne tient pas dans l’atelier dédié et il a fallu séparer la pointe du casque.
Les écailles sont moulées à part pour être  posées avec souplesse comme une peau de saurien. Le tout sera moulé en fibre de verre pour être découpé en morceaux qui seront cette fois littéralement « gainés » de plaques d’acier forgés, martelés et soudés.

Avec ses écailles de métal géantes, ce trône gigantesque sera bientôt terminé. Il pourra alors partir en camion à son lieu final, le parc artistique de Erenhot en Mongolie.
L’inauguration officielle aura lieu à Beijing en Novembre prochain.

Sculpture Monumentale

  • Acier,
  • Bronze,
  • Terre cuite,
  • socle en pierre,
  • Hauteur 8 mètres
RSS
LinkedIn
Share